fbpx

Le défi de la livraison à domicile dans un environnement où les espaces urbains deviennent pollués et congestionnés

31 mars 2020

Scan d'un colis

À l’heure où le e‑commerce explose, le secteur du transport de marchandises se voit contraint d’évoluer pour inclure des nouvelles pratiques efficaces et éco-responsables. Zoom sur ces nouvelles tendances et les défis auxquels se confrontent aujourd’hui les services de livraisons de colis. 

L’essor du e‑commerce : + de consommateurs, + de colis, + de livraisons.

Avec une croissance annuelle moyenne de plus de 10% et un CA généré en 2019 de 92Mds€, le e‑commerce devient un mode de consommation de plus en plus prisé par les consommateurs (part de marché de 9,1% du commerce de détail en France). La conséquence sur le volume de colis à livrer est majeure. Ainsi, alors qu’en 2017, 505 millions de colis étaient livrés, on estime que dans les prochaines années ce nombre devrait passer à 1 milliard en France. De plus, cette croissance s’accompagne de nouvelles exigences de la part des consommateurs qui privilégient les livraisons à domicile dans 86 % des cas. Les logistiques de transport se voient donc complètement modifiées : d’une part par le volume croissant de demandes auxquelles elles doivent répondre et d’autre part par la modification de ces dernières, qui exigent une démultiplication des trajets qui se font dorénavant quasiment de porte à porte.

Une livraison de colis au détriment de la qualité de nos espaces urbains

Les habitudes d’achat 3.0 ont profondément transformé les logistiques de livraisons de marchandises. En effet, le nombre de trajets des transporteurs a été multiplié pour répondre aux nouveaux défis de notre société de consommation. Cela n’est cependant pas sans impact sur notre environnement : pollution, congestion des espaces urbains, omniprésence de bruits de circulation … Des contreparties pesantes qui diminuent fortement la qualité de vie dans les zones urbaines. En effet, pour les habitants de ces dernières, les livraisons de colis comptent pour 10 à 20 % du trafic, et contribuent en moyenne à la congestion de leur ville à hauteur de 50 %. Devant ce constat, les pouvoirs publics impulsent des politiques visant à accompagner la transition écologique des villes. Des dispositifs tels que EcoQuartier, EcoCité, ou encore le « plan de valorisation de la nature en ville » poussent le secteur du transport de marchandises à se transformer rapidement pour permettre à tous de retrouver des villes où il fait bon respirer. 

L’innovation au service de notre qualité de vie

Pour répondre aux problèmes soulevés par l’augmentation constante des tournées de livraisons, les grands acteurs et les nouvelles start-ups s’allient. Ensemble, ils construisent des solutions éco-responsables, innovantes et astucieuses pour limiter les conséquences néfastes d’un e‑commerce en pleine croissance. Parmi ces disruptions : 

  • La mutualisation d’entrepôts et de services (imaginé par Urby) pour assurer un rendement optimal des trajets réalisés par les transporteurs (chargement à 100 %, trajets optimisés, prise en charge des retours de colis). 
  • La création de micro-entrepôts urbains (grâce à La Poste) pour effectuer les derniers kilomètres de livraisons avec des moyens de transport éco-responsables, silencieux et moins polluants (en voiture électrique, à vélos ou à pied avec des robots suiveurs).
  • Les nouveaux services de livraison à la demande (tels que Stuart ou MisterPasha) qui proposent des horaires en décalé de livraisons groupées afin de correspondre aux disponibilités des clients et de diminuer le nombre de livraisons uniques.
  • Le développement de robots livreurs autonomes (par la start-up estonienne Starship Technologies) testés à Düsseldorf et Hambourg.

Boks s’intègre à ses nouveaux projets en passe de révolutionner la livraison de colis. En mettant à disposition, dans les immeubles et logements privés, des boîtes à colis connectées, la solution Boks permet d’assurer la livraison de colis peu importe l’horaire ou la disponibilité du client, dès le premier passage. Grâce à cela, le nombre de tentatives de livraisons est drastiquement divisé. Les acheteurs en ligne, quant à eux, profitent d’une récupération de colis en toute liberté, chez eux, à l’heure qui leur convient.

Les années à venir promettent d’être source de nombreuses innovations qui n’auront de cesse de transformer notre vision des services de livraison. Ces derniers devront réussir à allier qualité de service et prise en compte des impacts écologiques.

1 Le Groupe La Poste et La Logistique Urbaine, 2019
2 Le Groupe La Poste et La Logistique Urbaine, 2019
3 Baromètre Fevad / CSA, 2019
4 Ministère de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, 2020
5 Le Groupe La Poste et La Logistique Urbaine, 2019

Rejoignez-nous sur :
Articles recommandés