fbpx

5 bonnes pratiques pour (mieux) recevoir ses colis

3 Juil 2020 | 0 commentaires

Quiconque a déjà acheté sur internet — l’immense majorité des lecteurs de ces quelques lignes — le sait : rien n’est moins sûr que le fait de voir sa livraison de colis arriver en temps et en heure à domicile. Sans parler du délai de livraison, le problème vient, la majorité du temps, de ce que vous n’êtes pas présent(e), que votre livreur ne vous trouve pas, ou qu’il ne peut/ veut pas vous chercher, souvent faute de temps (ce dernier étant soumis à une forte pression de productivité de la part des sociétés de transport). Commence alors l’infernale course au colis dont nous ne connaissons que trop bien les affres : queue au bureau de poste, point relais fermé, colis bloqué en centre de tri, retour à l’envoyeur, ainsi que la myriade de tracas qui s’en ensuivent — surtout lorsque l’on est pressé !

Quelques bonnes pratiques vous permettront toutefois d’éviter les principaux écueils de la livraison ratée. Nos conseils pour vous simplifier la vie avec vos colis ci-après :

  1. Donner le moyen au livreur de vous joindre — C’est LE conseil principal : les livreurs ont de plus en plus tendance à appeler le destinataire quelques minutes avant d’arriver à leur adresse. Souvent, un bref échange téléphonique vous permettra de trouver une solution “sur le pouce” : (i) lui demander de laisser le colis devant chez vous, car vous n’êtes qu’à quelques minutes ; (ii) lui indiquer l’adresse d’un voisin ou d’un gardien que vous savez être présent sur place ; (iii) lui proposer de déposer votre colis dans un commerce local qui accepte de le prendre ; (iv) lui donner une astuce pour cacher le colis dans votre résidence en attendant votre retour ; (v) lui demander s’il ne repassera pas dans votre quartier un peu plus tard ; (vi) générer en direct un code d’ouverture de votre consigne à colis, si votre résidence en est équipée.
  2. Donner des indications de livraison claires et faciles à suivre — De plus en plus de sites e-commerce proposent des sections spécifiques dans les champs d’adresse pour faciliter la livraison : “Livraison en lieu sûr”, “Indications pour votre livreur”, “Consignes de livraison spécifiques”, etc. Ces champs vous permettent de décrire précisément des renseignements que le livreur va pouvoir lire et utiliser pour déposer votre colis. Utilisez-les à bon escient !
  3. Se doter d’un système de réception de colis — L’arme absolue en matière de réception de colis en votre absence reste de disposer d’un système de gardiennage automatique directement à domicile. Encore peu développés sur les marché européen (mais plébiscités en Asie par exemple) les boîtes à colis domestiques remplacent un concierge de façon économique, systématique, et 24/7. Boks est le leader français de ce type de système, et propose des solutions bon marché, sans travaux et pour toutes les typologies d’habitat : individuel comme collectif, ancien comme neuf. N’hésitez pas à consulter www.boks.app pour de plus amples informations, ou en acquérir une.
  4. Solliciter l’aide du voisinage — L’aide entre voisins peut s’avérer utile : si vos rapports sont bons, un voisin pourra vous aider à récupérer vos colis, entendu que vous lui rendrez la pareille lorsque ce sera à son tour d’être absent de son domicile. Certaines copropriétés jouissant d’un bon vivre-ensemble utilisent même des boucles de messagerie pour parler des sujets de colis (entre autres) et s’entraider en maximisant le nombre de participants — et donc les chances que l’un d’entre eux soit présent sur place lors du passage du livreur.
  5. Vous faire livrer là où vous savez pouvoir recevoir votre colis— Si vous n’avez pas moyen d’être chez vous, qu’aucun voisin ne peut vous aider, et que vous n’avez pas de boîte à colis, ou de “cachette” secrète pour votre livreur, pas la peine de demander à être livré(e) chez vous. Préférez une livraison au bureau (si ce dernier l’autorise !) ou repliez-vous, en dernier recours, vers un point relais : l’expérience est moins plaisante, elle prend plus de temps, mais vous récupérerez votre colis — si vous arrivez avant la fermeture !

Voilà. Nous espérons que ces conseils , pour la plupart issus du bon sens, vous seront utiles — à défaut d’être révolutionnaires — et vous souhaitons une bonne réception de (tous) vos colis !